Ta Som

Textes, photos, vidéos : © Patrick Kersalé 1998-2021, sauf mention spéciale.


Généralités

Le Ta Som (ប្រាសាទតាសោម, “ancêtre-mâle Som”) est un temple bouddhiste édifié par Jayavarman VII vers la fin du XIIe siècle. Il est situé au nord-est d'Angkor Thom, l'est du Jayatatāka. Le roi a dédié ce temple à son père Dharanindravarman II (Paramanishkalapada) qui était le souverain de l'empire khmer de 1150 à 1160. 

Construit dans le style du Bayon, il comprend deux enceintes entourant le temple lui-même :

  • L'enceinte extérieure, simple mur en latérite, est dotée de deux gopura — est et ouest — surmontés de tours à quatre visages. Au Nord et au Sud se trouvent deux fausses portes. Ce mur délimite un espace rectangulaire d'environ 200 m sur 240 m, dans lequel seuls subsistent deux bassins, de part et d'autre de l'allée Est.
  • L'enceinte intérieure, précédée d'une douve et à laquelle on accède par deux terrasses cruciformes ornées de nāgas, est une galerie en latérite et grès.

Le temple lui-même possède une enceinte de 20 m par 30 m entourant la tour-sanctuaire centrale, un prasat de plan cruciforme à faux étages et deux crématoriums à l'Est.

 


Ta Som en images

Du règne de Jayavarman VII à l’iconoclasme shivaïte

À l'instar des autres édifices bouddhiques bâtis par Jayavarman VII dans la zone d'Angkor, Ta Som a subi des mutilations programmées durant la période iconoclaste shivaïte qui suivit sa mort. Tous les bouddhas et les références de lignage symbolique de ce dernier, ont été bûchés, détruits et parfois enterrés.