Tambour - skor chaiyam ស្គរឆៃយ៉ាំ



Joueur de chaiyam au Vat Preah Prom Nath durant le thot kathin.

Skor chaiyam ស្គរឆៃយ៉ាំ est un long tambour en gobelet associé à des cérémonies auspicieuses (bun) telles le collectage de fonds pour les pagodes, ou l'accompagnement de processions à l'extérieur des édifices pour accueillir des invités.

La musique jouée avec ce tambour est aussi appelée chaiyam. Plusieurs tambours jouent ensemble le même rythme ; ils sont associés à d'autres instruments selon la disponibilité et le savoir-faire de chaque troupe.

Autrefois le tambour était accordé avec de la pâte de riz cuit mélangé à de la cendre appliquée au centre de la membrane en peau de vache. Aujourd'hui la Patafix, bon marché, efficace et imputrescible, a remplacé l'ancien mélange éphémère. La tête du tambour est toujours décorée de pièces de tissu de différentes couleurs.

Skor chaiyam n'est pas représenté dans l'iconographie angkorienne. S'il y a effectivement des tambours en gobelet, ils sont courts, à l'image de skor daey, skor thon ou skor arak. Ce tambour est venu du Siam (actuelle Thaïlande). 



Thot kathin est une cérémonie du bouddhisme Theravada. Des pratiquants laïcs font des donations aux temples, en particulier de nouvelles robes pour les moines. Ici, ils tournent autour du temple dans le sens horaire avant d'y pénétrer et d'offrir leurs présents. La circumambulation dans ce sens est un héritage de l'hindouisme.

Deux ensembles musicaux jouent en même temps sans coordination (polymusique) : chaiyam et pin peat. L'ensemble chaiyam est composé de 1 tambour (chaiyam), 1 gong à mamelon (kong mong), 1 vièle bicorde (tro sau), 2 tambours en gobelet (skor daey).

Novembre 2015. Thot kathin au Vat Preah Prom Nath, Siem Reap.