Sonnailles animales

 

 

 

 

Les sonnailles animales sont présentes dans l'iconographie : chevaux, vaches et éléphants. Comme beaucoup d'entre elles étaient en bronze, de nombreux objets ont été retrouvés dans les fouilles archéologiques.



Généralités

Parmi les sonnailles, on distingue tout d'abord les cloches et les grelots dont la taille est adaptée à celle de l'animal. Mais il existe par ailleurs des grelots de taille plus modeste montés en collier. Tous les animaux domestiques cités ci-avant sont parés des uns ou des autres, ou encore des deux simultanément. L'ethnographie contemporaine témoigne de cloches ouvertes en bronze, en bois et en bambou, et de grelots en bronze, en cuivre et en fer. Toutefois, les bas-reliefs montrent uniquement des objets métalliques, probablement en bronze.

Les sonnailles sont de provenances diverses car les animaux domestiques et le bétail s'échangeaient ou se vendaient. Par ailleurs, les robustes sonnailles de bronze traversaient les générations. Ce sont quelques-unes des raisons de leur diversité.

 

Cloches éléphantines

Les éléphants de guerre en situation de combat ou de parade sont représentés avec cinq cloches : une autour du cou et deux sur chaque flanc. Il existe autant de modèles que de représentations. La Terrasse des Éléphants en recèle plusieurs en ronde-bosse à l’échelle 1.
Si l’archéologie nous offre des spécimens en bronze, l’épigraphie reste en revanche muette.

Cloche éléphantine à décor floral en ronde-bosse. Terrasse des Éléphants.
Cloche éléphantine à décor floral en ronde-bosse. Terrasse des Éléphants.
Les éléphants de combats sont ensonnaillés de cinq cloches : une autour du cou et deux sur chaque flanc. Bayon.
Les éléphants de combats sont ensonnaillés de cinq cloches : une autour du cou et deux sur chaque flanc. Bayon.

Cloches pyramidales

Des cloches de bronze pyramidales ont été découvertes en divers lieux au Cambodge et en Thaïlande sans qu’il soit possible de définir leur rôle. Leurs quatre faces sont lisses ou décorées.


Colliers de grelots

Les grelots sont omniprésents sur les bas-reliefs, représentés au cou du bétail, des chevaux et des éléphants. Les fouilles archéologiques en ont fourni de nombreux exemplaires. Les plus anciens remontent à l'âge du bronze. Ils sont de tailles et de formes différentes selon les animaux, les époques et les provenances.

 

Sonnailles bovines

Hier comme aujourd’hui les paysans khmers parent de grelottières leurs plus belles vaches : grelots globulaires sur le pourtour, gros grelot ou cloche en option sous le cou.

Grelottière bovine avec gros grelot central. Bayon. Fin XIIe - Début XIIIe s.
Grelottière bovine avec gros grelot central. Bayon. Fin XIIe - Début XIIIe s.
Collier de grelots. Banteay Srei. Xe s.
Collier de grelots. Banteay Srei. Xe s.
Grelottière bovine avec gros grelot central. Baphuon. XIe s.
Grelottière bovine avec gros grelot central. Baphuon. XIe s.

Sonnailles équines

Les chevaux de guerre sont parés de majestueuses sonnailles. On trouve à la fois des grelottières composées d’éléments de formes diverses et des colliers de plaques lancéolées. L’iconographie et l’archéologie nous en apportent de nombreux témoignages.
Les grelottières équines sont constituées d’éléments espacés ou serrés, à une ou deux rangées. Parfois un seul gros grelot central. On rencontre des grelots sphériques, piriformes et en forme de mangue.
À la Terrasse des Éléphants se distingue nettement, grâce au haut-relief, une association de deux grelottières : l’une composée de grelots sphériques et l’autre de grelots en forme de mangue.

Grelot en forme de mangue en bronze corroborant les sculptures ci-contre. Période angkorienne. Dépôt archéologique de Vat Bo, Siem Reap.

Proposition de reconstitution de la grelottière équine de la Terrasse des Éléphants. Coll. Patrick Kersalé
Proposition de reconstitution de la grelottière équine de la Terrasse des Éléphants. Coll. Patrick Kersalé
Trois grelottières équines à double rangées de grelots. Terrasse des Éléphants. XIIIe s.
Trois grelottières équines à double rangées de grelots. Terrasse des Éléphants. XIIIe s.
Grelottière équine à double rangées de grelots, les uns ronds, les autres en forme de mangue. Terrasse des Éléphants. XIIIe s.
Grelottière équine à double rangées de grelots, les uns ronds, les autres en forme de mangue. Terrasse des Éléphants. XIIIe s.
Grelottière équine. Banteay Srei. Xe s.
Grelottière équine. Banteay Srei. Xe s.

Grelots à ouverture en X

Les grelots à ouverture en X sont peu décelables dans la sculpture khmère. L’un d’entre eux est visible au cou d’un bovidé au temple de Banteay Samre. Une  unique représentation d’un grelot autour du cou d’un éléphant se trouve au temple de Phnom Rung en Thaïlande. En revanche, de nombreux exemplaires de ces objets, de toutes tailles, ont été retrouvés dans les fouilles. Ils présentent quelques particularités :

Ils sont fréquemment décorés d’éléments floraux.

  • Leur pourtour est cerclé de deux larges rebords éloignant la partie résonante du grelot du corps de l’animal ;
  • Une bille d’alliage similaire au corps est emprisonnée dans le grelot ;
  • Sur quelques exemplaires étudiés, les deux sections larges de part et d’autre de l’ouverture en X produisent deux notes distinctes. Compte tenu de l’oxydation de la plupart des exemplaires, nous ne saurions toutefois généraliser.
L’une des rares représentations de grelot à ouverture en X au cou de Nandi, le véhicule de Śiva. Banteay Samre. XIIe s.
L’une des rares représentations de grelot à ouverture en X au cou de Nandi, le véhicule de Śiva. Banteay Samre. XIIe s.
Grelot d'éléphant et sa bille de bronze. Période angkorienne. Dépôt archéologique de Vat Bo, Siem Reap.
Grelot d'éléphant et sa bille de bronze. Période angkorienne. Dépôt archéologique de Vat Bo, Siem Reap.
L’unique représentation d’un grelot éléphantin. Phnom Rung, Thaïlande. Période angkorienne.
L’unique représentation d’un grelot éléphantin. Phnom Rung, Thaïlande. Période angkorienne.
Grelot d’éléphant. Période angkorienne. Dépôt archéologique de Vat Bo, Siem Reap.
Grelot d’éléphant. Période angkorienne. Dépôt archéologique de Vat Bo, Siem Reap.