Lithophones

Un lithophone est constitué d'une roche ou de morceaux de roche heurtés afin de produire des sons. C'est en quelque sorte l'ancêtre de la cloche !
Il existe divers types de lithophones : des roches inamovibles qui sonnent naturellement lorsqu'on les frappe, des pierres brutes ou taillées suspendues seules ou en carillon, juxtaposées au sol ou sur un support…
Leur rôle est probablement aussi varié qu'il existe de types de pierres, du simple jeu enfantin au rituel le plus secret. Une chose est certaine : leur usage traditionnel se raréfie dans le monde.



Le temple de Chau Srei Vibol

Le temple de Chau Srei Vibol est contemporain d’Angkor Vat, début XIIe siècle. Sa douve est d’ailleurs de taille équivalente. Il n’a pas été pas restauré. Au sommet de la colline où fut établi le temple, il y a aujourd’hui une pagode que l'on aperçoit sur la photo.

Voir l'emplacement
ici.

 

 


Le lithophone de Chau Srei Vibol

Sur ce site, une curieuse pierre de couleur rosée est posée verticalement en terre au nord de l’escalier Est qui conduit au sanctuaire. À côté d’elle, quelques planches de bois délavées et des tôles éparses indiquent qu’un culte récent lui était rendu.
La pierre mesure un peu plus d’un mètre de long pour une épaisseur maximum d’une vingtaine de centimètres. Quant à sa hauteur, il est encore impossible de le dire puisque sa base est en partie enterrée. En haut de la pierre, au centre, un trou légèrement biconique démontre qu’elle a été percée en commençant par les deux côtés pour se rejoindre vers le milieu, un peu comme le tunnel sous la Manche ! Il semble, sur la partie visible, que ce soit le seul usinage humain. La douceur des angles arrondis est probablement le fait d’une érosion hydraulique.
Un éclat relativement récent, à sa gauche, montre une structure interne très dense, homogène, de couleur gris foncé.
Cette pierre est sans aucun doute un lithophone. À notre connaissance, c’est le premier de ce type sur le territoire cambodgien. Il en existe plusieurs en Thaïlande, au Musée National de Bangkok et dans des musées provinciaux.
Cette pierre présente des traces anciennes de percussion, recouvertes par la même pellicule rosée qui caractérise l’ensemble.
Ce lithophone de Chau Srei Vibol était à l’origine suspendu. S’il était en place à l’époque angkorienne, il a été utilisé comme outil de communication sonore, soit entre les personnes humaines, soit pour éveiller les divinités avant que les dévots ne montent l’escalier. De telles pratiques existent encore chez les Hindous, avec les cloches. Au Vietnam et en Chine, des lithophones sont encore en activité dans les pagodes.

Autres lithophones au Cambodge

Deux autres lithophones d’origine préhistorique, provenant de Kompong Chhnang, (référencés 1732-1733) sont entreposés au Musée National du Cambodge. Ils sont de forme différente et non percées.

 

Lithophones historiques en Thaïlande

Plusieurs lithophones ont été mis en valeur dans les musées archéologiques. Ils ont été suspendus. Certains bénéficient d’un cartel informatif. La plupart sont brisés. Toutefois on ne peut attester si leur état est originel ou dû à leur histoire.

J'écoute les lithophones de Thaïlande…