Cithare sur bâton

Textes, photos, videos : © Patrick Kersalé 1998-2020, sauf mention spéciale.


Cette cithare sur bâton (proak) se compose d'un corps en bambou, de deux cordes métalliques et de cinq touches. Les deux cordes d’acier sont accordées à l’aide de deux chevilles de bambou. Seule la corde la plus proche du manche est pincée, l’autre sert de bourdon. Le résonateur en calebasse est ouvert à sa base. Cette ouverture est placée contre la poitrine du musicien qui l’écarte parfois pour modifier l’intensité sonore.

Cette cithare était autrefois jouée en solo pour accompagner les chants, réveiller les hôtes de la maison, bercer les enfants, agrémenter le pilonnage du riz.

Séquence tournée le 10 février 2010.

Interprète : Klong Tuch.



Sujets connexes